OCDE infos

#Logement [Extrait ] Études économiques de l’OCDE -Mars 2013-
☛ Le secteur de la construction est particulièrement touché (graphique 4, panneau A).
– La faible demande de crédit a entraîné depuis fin 2011 un brusque recul de la distribution de nouveaux prêts immobiliers.
– Les prix immobiliers ont légèrement baissé depuis leur pic atteint mi-2011, et devraient poursuivre leur repli ; l’augmentation du risque de patrimoine négatif (négative equity) au cours des dix dernières années (COREFRIS, 2011) pourrait contribuer à gripper le marché en cas de retournement.
– Cependant, la qualité des prêts immobiliers est relativement bonne (panneau B) dans la mesure où les politiques d’octroi de crédit par les banques sont prudentes et assises sur la solvabilité personnelle des emprunteurs.
Elle pourrait toutefois se dégrader sensiblement avec la hausse prolongée du chômage qui touche de nouvelles franges de la population, d’autant que le taux d’effort financier a crû jusqu’en 2011.

☛ Le secteur immobilier est affaibli mais les taux de défaut restent faibles (Graph 4.)

La baisse des taux d’intérêt a favorisé cette évolution tout en garantissant une relative stabilité des charges d’intérêt (panneau D).
-Une remontée des taux de financement pèserait certes sur l’investissement privé mais peu sur la capacité des ménages à rembourser leurs emprunts car ils se financent essentiellement à taux fixe. Elle pèserait sur la demande de nouveaux crédits, pouvant conduire à une baisse des taux d’endettement.
– Cependant, une remontée des taux pourrait dégrader le bilan des banques compte tenu de leur activité de transformation.

☛ Recommandations 2013 de l’OCDE
– Améliorer le fonctionnement du marché du logement
Au-delà de son impact sur le pouvoir d’achat et les inégalités, l’augmentation des prix immobiliers peut peser sur la compétitivité des entreprises.
– D’après Égert et Kierzenkowski (2010) et Ministère de l’économie (2012), la hausse des prix immobiliers aurait contribué aux mauvaises performances des exportations françaises.
-La précédente Étude (OCDE, 2011b) a formulé des recommandations visant à améliorer la cohérence des
politiques de logement, à accroître la réactivité de l’offre, à promouvoir une meilleure allocation des ressources et à améliorer la fluidité du marché du logement, qui pour la plupart d’entre elles restent d’actualité (Annexe).

Publicités