Mots-clés

, , , , , , , ,

Image

Présent jusqu’alors dans les différents métiers de la chaine immobilière (promotion, gestion locative,  administration de copropriété), TAGERIM change de cap. Le Groupe présidé par Jérôme QuentinMauroy vient, en effet, de céder l’intégralité de son activité d’administration de biens à Foncia, leader  européen sur le marché des services à l’habitat.

«Par sa rigueur, son expertise et son éthique professionnelle, Foncia était le meilleur choix pour maintenir  une valeur chère à TAGERIM : la satisfaction du client », souligne Jérôme Quentin-Mauroy.
Si le Groupe TAGERIM tourne la page de la gestion immobilière, c’est pour se renforcer dans… l’immobilier géré, des secteurs exigeants en fonds propres : les résidences services et l’hôtellerie.
L’activité de promotion immobilière est, quant à elle, renforcée.
Développement de la promotion
TAGERIM PROMOTION a bien résisté à la conjoncture difficile de 2012, avec 359 actes signés contre 413  actes en 2011. L’activité de promotion-construction reste bien orientée en 2013, pour plusieurs raisons :
– TAGERIM possède des terrains de qualité dans des villes à forte demande (Toulouse,  Bordeaux, Montpellier, Nice).
– Le Groupe a mis au point des solutions constructives plus économiques et utilise tous les  canaux de distribution.
L’activité promotion est donc conservée, et confortée. Après avoir développé la vente aux investisseurs  patrimoniaux dans le cadre des lois fiscales, TAGERIM met à présent en place une structure dédiée à  l’accession à la propriété, tout en renforçant la vente en bloc aux bailleurs sociaux et aux institutionnels.
Investissement locatif. Présent de longue date dans l’immobilier neuf à vocation locative, TAGERIM  PROMOTION réalise aujourd’hui des résidences qui répondent en tous points aux critères du nouveau dispositif Duflot d’incitation à l’investissement locatif.
Accession à la propriété. Les priorités pour 2013 vont en direction des candidats à la propriété, en  particulier les primo accédants. Sa maîtrise de la conception des résidences et des coûts de construction  lui permet, en effet, de réaliser des bâtiments moins chers, tout en répondant aux standards habituels de  qualité et d’équipement.
Vente en bloc. La vente aux bailleurs sociaux est poursuivie en 2013, après une année 2012  caractérisée par près de 200 logements vendus en région.

Renforcement dans les résidences étudiantes

Autre secteur d’activité poursuivi et renforcé par TAGERIM : la construction et la gestion de résidences pour étudiants :

– En 2012, après « Megara » à Lyon (108 logements), qui a clôturé l’exercice avec un taux de  remplissage de 88,72 %, une seconde résidence étudiante de 154 logements a été livrée près  de Nantes, « Ocean Break ».
– Sont actuellement en cours de commercialisation deux autres résidences : à Tours (102 logements) et à Montpellier (126 logements).
Ambitions dans l’investissement hôtelier
L’hôtellerie constitue un nouvel axe majeur de développement pour TAGERIM. Cette activité a été initiée en 2011, avec l’achat puis la rénovation d’un premier hôtel de 48 chambres, classé 3*, situé à Paris 9e
.
– En 2012, deux autres hôtels ont été acquis, toujours à Paris : l’un de 41 chambres à Montparnasse, l’autre de 58 chambres à République.
– En 2013, TAGERIM étend son activité hôtelière en Europe avec l’achat d’un hôtel de 48 chambres au cœur de Bruxelles. Après rénovation complète, il rouvrira en décembre 2013.
Une marque, un concept. Les hôtels TAGERIM sont regroupés sous la marque « 9HOTEL ». Ils obéissent tous à un concept d’hôtels-boutiques dans lesquels les clients se sentent « comme à la  maison », notamment par la qualité de l’accueil, hautement personnalisé. Chaque hôtel se distingue  toutefois par une décoration originale, en fonction des lieux.
Des implantations européennes. L’objectif de TAGERIM est de développer la marque « 9HOTEL » et  son concept dans les principales capitales européennes. Plusieurs dossiers d’acquisition sont actuellement à l’étude à Paris, tandis que les recherches sont très actives sur Madrid, Barcelone et  Londres, notamment.
Un développement exigeant en capitaux.Pour chaque acquisition, le principe est le même : TAGERIM  choisit des hôtels qu’il achète « murs et fonds » (l’immeuble + le fonds de commerce) puis qu’il rénove entièrement afin de les adapter à son concept d’hôtel-boutique. Ces investissements lourds demandent beaucoup de fonds propres, ce qui explique l’arbitrage réalisé par TAGERIM avec la cession de ses activités d’administration de biens

Publicités