Mots-clefs

, , , , ,

Image

« Le blocage de la construction par l’association « Vivre à La Défense » est désormais levé en dernier recours »,déclare Emin Iskenderov, Président du groupe Hermitage.

La première chambre civile de la Cour de Cassation a en effet rejeté, lors de son audience publique du 2 octobre 2013, le pourvoi formé par l’association « Vivre à La Défense » contre l’arrêt de la Cour d’appel de Paris du 3 mai 2012.

Irrecevabilité sur toute la ligne. En première instance, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait considéré que l’association « Vivre à La Défense » n’était pas habilitée à contester la vente par la société Axa à la société Logis-Transports des immeubles Les Damiers à La Défense, sur l’emplacement desquels vont s’élever les tours jumelles Hermitage Plaza, conçues par Norman Foster. La Cour d’Appel de Paris avait confirmé la décision en déboutant l’association et en la condamnant aux dépens. Au final, c’est une somme de plus de 170 000HERMI€, d’ores et déjà confirmée par l’Ordre des avocats de Paris et certifiée par le TGI de Paris, que l’association va devoir régler à chacun des trois défendeurs. A cette somme s’ajoutaient les dépens de la procédure devant la Cour d’appel, majorés maintenant des nouveaux dépens infligés par la Cour de Cassation.

Fin d’un harcèlement judiciaire. « Cet arrêt de la Cour de Cassation représente une grande victoire pour notre groupe, déclare Emin Iskenderov. La Justice vient en effet de valider, pour la troisième fois et à son plus haut niveau, le bien-fondé de la démarche d’Hermitage à La Défense, et a sanctionné la pratique du recours abusif. Ce dernier arrêt marque la fin de cette association qui a fait flèche de tout bois pour empêcher la construction de nos tours. Avec un acharnement rarement vu en matière judiciaire, elle a attaqué aussi bien notre groupe lui-même que les sociétés qui nous ont vendu les immeubles et les terrains, mais encore les représentants de l’Etat et de la municipalité de Courbevoie. Elle a ainsi exercé des recours successifs  contre les permis de démolir, les permis de construire et les procédures de relogement des derniers locataires des immeubles voués à la démolition.

Elle n’a jamais gagné la moindre de ces procédures, se faisant débouter à chaque fois. Malgré cela, elle est toujours allée jusqu’au bout de ce que lui permettait la loi, saisissant systématiquement la juridiction supérieure. Il était temps que la Justice mette le holà. C’est la raison pour laquelle nous avons nous-même attaqué cette association qui nous a causé un grand tort, en lui réclamant de gros dommages et intérêts tant son acharnement est suspect ».

Hermitage Plaza, en bref

Culminant à 320 mètres, Hermitage Plaza sera le plus haut immeuble jamais construit en Europe occidentale. Offrant une mixité d’usages inédite à Paris, il sera composé de deux tours associant des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, un restaurant et un bar panoramiques, le premier centre de thalasso panoramique en France, des espaces de bureaux modernes et polyvalents, un espace dédié aux boutiques et aux services de luxe, des équipements culturels, dont un auditorium et une galerie d’art. Les tours s’élèveront au-dessus d’un vaste socle aménagé en place publique, bordée de magasins, de restaurants et de cafés. La livraison est prévue au 2ème semestre 2018 et début 2019.

Groupe HERMITAGE, promoteur-investisseur, est présent sur le marché français depuis 2004. Membre de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, HERMITAGE est le seul acteur d’origine russe dans le domaine de la promotion immobilière sur le marché d’Europe Occidentale. Dans le cadre de sa diversification, le Groupe HERMITAGE a lancé, en 2010, la marque IMMOVI, destinée à signer toutes ses opérations résidentielles réalisées en deuxième couronne d’Ile-de-France. Le Groupe réserve désormais sa marque HERMITAGE aux opérations de très grande envergure à Paris et en première couronne pour lesquelles il dispose, à ce jour, d’un potentiel de développement dépassant 700.000 m². Le Groupe HERMITAGE a livré, en 2008, sa première opération résidentielle de 300 logements de standing à Montévrain, à côté de Disneyland Paris. Ce projet a permis à HERMITAGE de valider sa vision du marché résidentiel français. « Le Jardin des Muses » à Massy s’inscrit dans la lignée de ce premier programme et a été livré fin 2012. HERMITAGE a ouvert la série de ses grands projets d’envergure avec HERMITAGE PLAZA, la première tour mixte en France qui sera située à Paris – La Défense.

Publicités