Étiquettes

, , , , , , ,

Image

Photo : Peintre franco-chinois Zao Wou-Ki,

Une femme notaire et un ex-commissaire-priseur du Maine-et-Loire ont été mis en examen vendredi à Angers pour escroquerie aggravée envers une personne vulnérable et par personnes dépositaires de l’autorité publique, dans le cadre de l’achat et la revente, 70 fois plus cher, d’un tableau du peintre franco-chinois Zao Wou-Ki, a annoncé vendredi le procureur de la République d’Angers, Yves Gambert.

Ces mises en examen interviennent à l’issue de 48 heures de garde à vue, a précisé le procureur à Ouest-France. La propriétaire octogénaire de Vent et poussière, une toile abstraite de Zao Wou-Ki, avait fait appel à Me François Branger, alors commissaire-priseur judiciaire à Angers, qui avait estimé la toile entre 30 000 et 40 000 euros. La femme notaire, Claudie Marsollier, avait acquis l’œuvre 25 000 euros.

La toile, mise aux enchères à Angers quelques mois plus tard, en octobre 2011, avait été acquise par une société asiatique, basée à Hong-Kong, pour la somme de 1,75 million d’euros. Dans cette transaction, le commissaire-priseur d’Angers est soupçonné d’avoir récupéré entre 10 % et 20 % de la vente. Il conteste les faits.

L’octogénaire est décédée en décembre 2011. Son héritière, qui a eu connaissance de la vente, a porté plainte au civil à Nantes pour être dédommagée. Une information judiciaire avait été ouverte et l’enquête confiée à la police judiciaire d’Angers. Depuis vendredi, la femme notaire, âgée de 46 ans, n’a plus le droit d’exercer sa profession.

Info AFP

Publicités