Mots-clefs

, , , , , , , ,

Image

Rachid Laaraj, directeur général de Syneval, n°1 des courtiers en syndic
apporte des précisions suite à l’annonce d’une « envolée des tarifs » publiée dans la presse :

« Il n’a pas échappé à l’ARC que, du fait de la « forfaitisation » des contrats de syndic et de la disparition du compte bancaire commun pour les copropriétés de plus de 15 lots, les honoraires de syndic vont forcément augmenter. Cela est vrai pour la profession dans son ensemble. En revanche, il existe de très fortes disparités entre les structures indépendantes et les groupes.

Mais lorsque Bruno Dhont prétend que « les syndics ont commencé à réunir les présidents de conseils syndicaux pour leur annoncer une future hausse des tarifs de 20% », cela relève plus de la supposition que de l’analyse de fonds.

En effet, Syneval travaille avec plus de 150 syndics indépendants en France, ces derniers nous communiquent de manière régulière leurs contrats et leurs grilles d’honoraires. Nous sommes actuellement en cours d’actualisation de ces grilles d’honoraires pour l’année 2015 et les hausses appliquées s’élèvent, en moyenne, à 5%. Nous sommes donc loin des 20% annoncés.

Si les hausses importantes d’honoraires se confirmaient, elles seraient principalement circonscrites aux grands groupes et viseraient, notamment, à compenser les pertes de revenus financiers induites par la disparition du compte bancaire commun pour les copropriétés de plus de 15 lots. Sur ce point, rappelons aux copropriétaires qu’ils peuvent négocier une réduction, voire une annulation des frais supplémentaires liés à la gestion en compte bancaire séparé. Chez Syneval, nous arrivons à supprimer cette facturation dans 7 cas sur 10. C’est donc tout à fait possible ! »

Publicités